barre horizontale




10 avril 2012

Le Carnage de Polanski d’après Yasmina Reza : de la difficulté du vivre ensemble

«Carnage» de Polanski sort demain en DVD.
Le théâtre filmé n’a guère eu de succès en salles, peut-être sur ce second support le film trouvera-t-il davantage son public.

Ce huis-clos est basé sur la pièce de Yasmina Reza, «Le dieu du carnage». Deux couples se rencontrent afin de discuter des suites à donner à l’altercation qui a eu lieu entre leurs enfants.
 
Ce sont les parents de l’enfant blessé qui sont à l’initiative de ladite rencontre, chez eux. Parce que pour la mère du garçon, il s’agit de ne pas laisser les choses en l'état.

Mais que souhaite-elle vraiment comme réparation ? Souhaite-elle, ou veut-elle, exige-t-elle ? S’agit-il pour les parents de l’enfant d’obtenir «justice» ? Le couple de l’enfant qui a frappé est-il coupable ? Doit-il se sentir l’être ? Mais a-t-il vraiment frappé ? S’est-il défendu ? Cela change-t-il quelque chose à l'issue de l'altercation ? Le dialogue semble rapidement impossible : choix de vies, de société, relations de couple et éthique s'entremêlent bien trop !
 
Comme dans «L’ange exterminateur», de Buñuel, les invités de «Carnage» sont maintes fois retenus alors qu’ils devraient partir, et, peu à peu, l’enfermement fait sauter les barrières des manières, des convenances.
De la difficulté du vivre ensemble et des hypocrisies bourgeoises, des thèmes qui ne vieillissent guère, et qui sont ici actualisés avec talent par les comédiens.


• «Carnage» de Polanski, avec Jodie Foster, Kate Winslet, Christoph Waltz, John C. Reilly - Wild Bunch 2012

• «Le dieu du carnage» de Yasmina Reza - Albin Michel 2007

1 commentaire :