barre horizontale




30 avril 2012

This is my place / Ceci est ma maison : exposition de Lili Reynaud-Dewar


Lili Reynaud Dewar, Abacost!, 2007
"This is my place / Ceci est ma maison" est une exposition monographique qui s'est terminée hier au Magasin, centre d'art contemporain grenoblois.
 
Le propos de base de Lili Reynaud-Dewar, artiste française née en Bretagne en 1975 et vivant à Paris, était alléchant.
 
Il était en effet prévu que l'artiste investisse tout l'espace du lieu du Magasin (monumental), en se référant à la maison : pour donner à réfléchir sur ses composantes, mais surtout pour dire que la maison de l'artiste, de ses oeuvres, c'est le lieu où elles se montrent, celui où l'artiste rencontre son public.
Ce public, lui, se sent d'autant plus rejeté hors de l'oeuvre qu'il pensait pénétrer dans une intimité...
 
La déception est d'autant plus grande ! Les tentatives de Lili Reynaud-Dewar sont à la fois prévisibles (énième vidéo où l'artiste entasse des objets symboliques avant d'y mettre le feu, énième référence littérale à Jean Genet, lit-autel et j'en passe) et bavardes (de par l'accumulation éculée de références contestataires).
 
M'étais-je raidie durant cette exposition ? J'ai voulu vérifier : étais-je seule à être désappointée ?
Mais de fait, ce terme de "bavard" qui m'était venu à l'esprit, je l'ai retrouvé dans d'autres critiques de l'exposition, ainsi celle du "Petit Bulletin", journal grenoblois d'actualités culturelles.

Jusqu'au 29 avril 2012

Lili Reynaud-Dewar« This is my place / Ceci est ma maison»
155 cours Berriat

38000 GRENOBLE



2 commentaires :

  1. Dans tous les cas, l'idée de départ de cette oeuvre peut inspirer d'autres créativités ! Comment représenter son monde intérieur, sa maison, son chez soi, est une bonne question à se poser si l'on veut se mettre aux arts plastiques !

    Cela me fait penser à cette oeuvre qui avait été exposée il y a plusieurs années au centre Pompidou, un nid géant rempli d'objets du quotidien...!

    Une idée sur le titre et l'auteur de cette oeuvre?

    Home sweet home....

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord.
    Par contre malheureusement je ne me souviens pas de cette oeuvre-nid, cela ne me dit rien... Peut-être en retrouvant le nom de l'exposition !

    RépondreSupprimer