barre horizontale




27 mai 2012

Retour à Saint Laurent des Arabes : une BD historique indispensable


« Retour à Saint-Laurent-des-Arabes » est une bande dessinée à part, un roman graphique historique qui se collète à notre passé proche, la fin de la guerre d'Algérie.

Daniel Blancou a choisi de raconter dans cet album l'histoire de ses parents, Robert Blancou et Claudine Cartayrade, jeunes instituteurs nommés à Saint-Maurice-l'Ardoise. Le Sud rêvé ? Pas vraiment : Saint-Maurice-l'Ardoise, c'était un camp militaire sur la commune de Saint-Laurent-des-Arbres.
Alors, ce surnom de Saint-Laurent-des-Arabes ?...
 
Il vient du fait que dans ce camp sont parqués les harkis jugés inaptes au travail, à une époque où le fait d'être traumatisé par un conflit ne traversait pas vraiment les consciences, même après la Seconde guerre mondiale.
Quand les deux instituteurs y sont nommés pour la rentrée scolaire de 1967, ils ont tout juste commencé à enseigner, et sont confrontés à des problèmes très loin de ceux auxquels ils pouvaient s'attendre après leur formation. À Saint-Maurice-l'Ardoise avant toute pédagogie il faut d'abord s'insérer dans la vie d'un camp surveillé !
 
Le récit est particulièrement bien construit, les allers retours entre le présent (réflexion rétrospective des parents) et le passé (quotidien au camp) s'entremêlent parfaitement.
On est forcément passionné par ce récit historique servi par un dessin réaliste.

1 commentaire :

  1. DEVOIR DE MEMOIRE

    hocine le combat d'une vie par croaclub

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l¹époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l¹Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat

    Et pour compléter le documentaire, réécoutez sur SUD RADIO, « podcasts » l'émission du 8/11/11, de Karim Hacene, Enquêtes et Investigations, sur les harkis le camp de saint maurice l'ardoise

    Sur radio-alpes.net, Infos Générales - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13)

    Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    RépondreSupprimer