barre horizontale




13 juin 2012

Gleizes - Metzinger, Du cubisme et après

Metzinger, Maternité 1911-1912

Cette exposition, je l’ai visitée un peu préoccupée par des projets personnels, moins attentivement que ce que j’aurais dû. Pourtant, il y a beaucoup de choses à en dire.
 
Son prétexte est le centenaire de la publication "Du Cubisme", premier ouvrage théorique sur le sujet par Albert Gleizes et Jean Metzinger, précédant de peu Apollinaire. Deux peintres talentueux qui ont failli être Miro et Picasso mais qui ne le sont pas devenus. Cela occasionne au visiteur un certain nombre de questions métaphysiques : pourquoi certains et pas d’autres ? Qu’est-ce qui fait que la postérité, le public, l'histoire de l'art sélectionnent untel et pas tel autre, et est-ce le hasard, est-ce l’injustice ? Se sont-ils réellement plus cherchés, ces deux-là, que ceux à qui ils sont comparés ? En tout cas, cette exposition permet de remettre ces peintres français au devant de la scène, et c’est une bonne chose, cela change de toutes ces rétrospectives d’artistes que l’on connaît bien. Et puis l’éclairage dans ce musée est encore une fois parfait, accentuant les couleurs expressionnistes ou fauves. Un certain nombre de toiles m'ont beaucoup plu, comme "La femme nue à la lettre" de Metzinger, ou cette maternité.
 
Pour les aficionados du mouvement cubiste, à la boutique est disponible un fac similé de la brochure originale "Du Cubisme".
 
À voir jusqu’au 22 septembre 2012.

L’Adresse Musée de la Poste
34 bd de Vaugirard
75015 PARIS

1 commentaire :

  1. Je viens de découvrir grâce à ce post les toiles de Gleizes, qui sont splendides. J'aime beaucoup notamment Les Joueurs de Foot-Ball (1912-13).

    Une exposition alors captivante !

    RépondreSupprimer