barre horizontale




25 juin 2012

Irène Némirovsky : La Symphonie de Paris et autres histoires

Irène Némirovsky est une romancière dont je ne cesserai de parler. Je lui ai consacré mon premier billet, et je suis assidûment la réédition de ses textes courts.
Vient donc de paraître chez Denoël «La Symphonie de Paris et autres histoires». Depuis que «Suite française» a été redécouvert, primé par le seul prix Renaudot posthume, l’engouement pour la romancière a permis des recherches qui sinon n’auraient pas eu lieu, ainsi celles menées à la Société des auteurs de films qui a conduit à la mise au jour de quatre scénarios de l'auteure. D'autres textes du recueil étaient déjà disponibles par ailleurs (notamment : «Ida» et «La comédie bourgeoise» en Folio2euros ou «Les fumées du vin» dans le recueil «Dimanche» au Livre de poche), mais leur réunion permet de saisir l'intérêt d'Irène Némirovsky pour le cinéma.
 
L'auteure cultive dans ces textes les thèmes classiques de son œuvre : l’influence de l’enfance (malheureuse) sur la vie adulte, la nostalgie d’une époque ou d’une relation, les conditions et le prix du succès. Les histoires d’Irène Némirovsky sont terribles et émouvantes. Les personnages pourraient parfois échapper à leur destin, mais ils sont orgueilleux («Ida») ou lâches («Le carnaval de Nice»), ce qui ne les empêche pas d’avoir, pour certains, des gestes d’une grande noblesse porteurs d’espoir («Noël», «La comédie bourgeoise»).
Irène Némirovsky avait la plume féroce et tendre à la fois...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire