barre horizontale




10 août 2012

Cité de la Mode et du Design (Part3/3) : L'exposition Comme des Garçons

Si le nom de Balenciaga est fort connu, il n’en est pas exactement de même pour Comme des garçons. Cette marque japonaise, connue surtout des passionnés, est l'objet de la deuxième exposition du Musée Galliera aux Docks, "Comme des Garçons, White Drama".
 
Née dans les années quatre-vingt, celle-ci déstabilise le regard à chaque collection, provoquant enthousiasme ou rejet, mais certainement aucune indifférence. C’est cette intransigeance qui a séduit le directeur du Musée Galliera au point de permettre l’installation de la collection printemps été 2012 de Rei Kawakubo dans une pièce de cette Cité de la Mode.
En l’occurrence, une évocation de la vie humaine assez étonnante : les silhouettes, d’une blancheur virginale (on pense à Maison Martin Margiela) sont drapées, entravées, emmaillotées dans des robes, des tenues censées évoquer les différents âges de la vie. Chacun, je crois, vivra cette expérience esthétique différemment. Car dès l’entrée on peut associer aux grands ballons/bulles qui englobent les mannequins des symboliques on ne peut plus variées… Là où certains verront une protection de la création, une mode endogène, une réflexion sur le vêtement, d’autres penseront que la signification est à chercher dans notre vie individualiste, renfermée dans une bulle.
Le moins que l’on puisse dire est que l’installation est intellectuellement stimulante !
 
Au fond de la pièce, les tenues évoquant la fin de vie, entre le suaire et le sarcophage sont véritablement troublantes, avec des assemblages de roses insistant sur la nature éphémère de toute chose.
Entre vanité et nature morte, c’est pourtant le corps qui obsède durant la visite. Drôle de parcours...

Jusqu'au 28 octobre 2012.

Comme des Garçons, White Drama

34 quai d’Austerlitz
75013 Paris

4 commentaires :

  1. Super post!Tres inteessant!bisous:)
    Angela Donava
    http://www.lookbooks.fr

    RépondreSupprimer
  2. Ce billet laisse deviner une réflexion nourrie de références, sur un sujet futile seulement en apparence, la mode ;-)

    Et l'on se demande soudain pourquoi l'on n' a pas encore visité, avec un regard aussi neuf, cette galerie de costumes qui nous en dit si long sur nous !

    Merci !

    RépondreSupprimer