barre horizontale




18 décembre 2012

Résultats du concours COMETE

Tadam !!! Avant toute chose : avec Chloé, la créatrice de Comète, on vous remercie d’avoir participé. C’était chouette et c’était vraiment drôle aussi de faire cette première expérience de concours, de découvrir vos petits mots et vos expressions, proverbes ou citations !

Évidemment (eh oui, c’était le principe- il ne pouvait en rester qu’une, et c’est Anne qui gagne, avec une citation de Maurice Denuzière, écrivain et journaliste : «La Parisienne est, à toute autre femme, ce qu'est le champagne à l'eau. Toutes désaltèrent, mais elle seule peut griser !» («Helvétie»). C’est léger, c’est fin et spirituel, c’est parisien et parfait en cette période de fin d’année ! Bravo à Anne qui recevra bientôt le bracelet !

Voici les autres participations :

- bien sûr, «Paris vaut bien une messe» !

- bien évidemment, «Respirer Paris, cela conserve l'âme.» (Victor Hugo, «Les Misérables»)

- mais aussi un doublé pour Flaubert : «Ne pouvoir se passer de Paris, marque de bêtise ; ne plus l'aimer signe de décadence.»

- doublé aussi pour les «Enfants du Paradis» (mais j’imite Garance depuis des années, l’effet de surprise était manqué ;-)) : «Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment comme nous d’un aussi grand amour...» y déclame ainsi Pierre Brasseur à Arletty.

- Lucie a remarqué la justesse d'Ernest Hemingway dans «Paris est une fête» : «Paris valait toujours la peine, et vous receviez toujours quelque chose en retour de ce que vous lui donniez.»

- le chéri de Julie lui a indiqué que «Paris Is magic», et ça n’est pas faux,

- tandis que selon la grand-mère de Tibo "Si Paris était en beurre, on en ferait des tartines!", ce que l’on ne contredira évidemment pas et Marie ne l’a pas fait.

- Pauline, elle, a été rock et lapidaire avec un «Tour Eiffel Guitare du ciel», une expression du poète Vicente Huidobro.

- une citation in english, please : " Every city has a sex and an age which have nothing to do with demography. Rome is feminine. So is Odessa. London is a teenager, an urchin, and this hasn’t changed since the time of Dickens. Paris, I believe, is a man in his twenties in love with an older woman.» from John Berger !

-et une superbe citation de Queneau («Les Derniers Jours») pour finir : «Il aimait Paris, plus exactement les rues de Paris. […]  Il n’aimait pas la ville, mais sa topographie. Il ne connaissait que le squelette et non la chair. Et cependant le crépuscule lui paraissait toujours une heure émouvante, lorsque glapissent les crieurs de journaux, lorsque les terrasses des cafés émergent, étincelantes, d’un brouillard tout truffé de mugissements mécaniques […].»

J’ai essayé de respecter l’esprit de vos messages car OUI JE SAIS vous allez rire, mais je ne peux pas modifier les messages, donc je ne PEUX PAS publier les commentaires, tous pleins de vos adresses et vos vrais noms.
Dans une autre vie, je serai meilleure en numérique.

Merci encore à vous toutes pour votre participation !!! … 
J’espère organiser un autre concours bientôt !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire