barre horizontale




17 janvier 2013

҉ Réédition de Madame Solario ҉


à l'époque, le livre scandaleux est anonyme !
Incroyable mais vrai, ce roman culte est réédité ! Rembobinons quelques instants... "Madame Solario" était adapté l'année dernière au cinéma, par René Féret. Marie Féret jouait à la perfection l’inaccessible Nelly Harden, la mystérieuse Natalia Solario, et Cyril Descours Eugène, son frère par trop proche. La vieille aristocratie européenne profite de ses dernières heures de gloire au début du XXème siècle. Mais même les plus velours les plus épais et les couloirs les plus longs ne peuvent couvrir totalement le bruit des drames et des secrets de famille...

Dans ma critique, je vous le disais : impossible de trouver le roman de Gladys Huntington, à part dans le grenier de votre grand-mère ou dans une bibliothèque. Pour le lire, j'avais dû trouver un vendeur d'occasion, à Lisbonne. Mais comme le disait un récent article de Slate, en fait, contrairement aux idées reçues, les adaptions cinématographiques profitent à leurs oeuvres originelles. En l'occurrence, tadam, "Madame Solario" est donc réédité aux Belles Lettres. Aujourd'hui ce 17 janvier 2013. Pour vous, sans trouver de vendeur à Lisbonne, mais dans votre librairie. Sisi. Achetez-en deux, l'indisponibilité peut reprendre pendant trente ans, après. Je vous aurais prévenu. Et vous errerez, sur les rives du lac de Côme, hanté par Nelly-Natalia.
 
N'hésitez-pas à relire le billet que j'ai consacré au film de Féret, ni à écouter l'émission "une vie une oeuvre" consacrée à l'écrivaine longtemps anonyme de ce livre culte, enregistrée à l'occasion de cette réédition.

la réédition : avec le nom de l'auteure !
 
Madame Solario de Gladys Huntington - Les belles lettres 2012
 

"Sous la dure lumière qui tombait du plafond, ils demeuraient immobiles, elle sur le pied du lit, lui les bras croisés sur le dossier de sa chaise. Mais aucun éclairage ne pouvait être défavorable à la jeune femme - ni d'ailleurs à lui. Dans les intervalles de silence, l'attitude de Harden donnait à entendre qu'il ne comptait pas obtenir d'elle une réponse immédiate, mais qu'il préparait seulement le terrain pour en arriver là, et que sa patience était infinie." p.167, éd. Le livre de Poche, 1963


Madame Solario - Film de R Féret 2012

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire