barre horizontale




27 mars 2013

L’artiste et son modèle, portait de l’artiste en vieil homme

Nous sommes en 1943, à la frontière espagnole, dans un petit village. Un vieux sculpteur, Marc Cros (Jean Rochefort), peine à retrouver l’inspiration.
Il est connu, reconnu, mais est arrivée la vieillesse, avec ses amertumes d’homme et d’artiste. Sa femme (Claudia Cardiale) repère une réfugiée des camps franquistes (Aïda Folch) égarée dans leur village du Sud. Elle la convainc de devenir le nouveau modèle de son mari. La jeune fille accepte.

Ce film est magnifique. C’est une déclaration d’amour à la création de cette époque, un superbe hommage à cette période de l’entre-deux-guerres dans laquelle vit encore mentalement le sculpteur.
Mais l’action se déroule durant l’Occupation. Cela n’est pas sans conséquences, sans implications, évidemment. L’artiste est vieux, il y a eu 14-18, ça devait être la der des ders,… alors il a une sculpture à terminer, et c’est tout. Est-ce bien tout ?

Au moment où s’est terminée l’exposition «L’art en guerre» au MAM de la Ville de Paris, ce film est une belle introduction à la question de savoir si «simplement» créer, c'est résister, si l’acte de création constitue en soi un acte de résistance. Une des questions qui était également sous-jacente à une partie de la récente exposition sur le film de Carné, «les Enfants du Paradis», à la Cinémathèque Française.

L'Artiste et son modèle - © Fernando Trueba P.C

Encore une fois, bien sûr, l’utilisation du noir et blanc sublime l’oeuvre. Lors de l’avant-première à laquelle j’ai assisté, le réalisateur Fernando Trueba l’a bien dit : il ne concevait pas son film autrement, toutes les photos d’artistes dans leurs ateliers, les Matisse, les Picasso, toutes ces photos qui l'ont inspiré sont des photos en noir et blanc, contrastées. C’est comme un saut dans ces images qu’il aime. Ce qu’il a voulu faire, et a réussi, et nous fait partager.

«L’artiste et son modèle», de Fernando Trueba, avec Jean Rochefort, Aïda Folch, Claudia Cardinale, Gotz Otto - actuellement en salles


L'Artiste et son modèle - © Fernando Trueba P.C

4 commentaires :

  1. Tout ce que tu dis me plait et je trouve les photos que tu présentes superbes. Si ma route croise celle de ce film, je ne manquerai pas de m'y attarder.
    (PS : j'ai des problèmes avec Blogger : mes commentaires disparaissent, même après réponse, pour tomber en SPAM. J'espère qu'il n'y aura pas de problème)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement tout a bien fonctionné ! Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  2. Il me semble en plus que Jean Rochefort a dit que ce serait son dernier film...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention il a démenti depuis, il a affirmé que ses propos avaient mal été interprétés ;)

      Supprimer