barre horizontale




18 juin 2013

Pourquoi "Rue Mandar" est un beau ratage.

1-Parce qu'un film hommage à sa famille, ça peut vite tourner au film perso qu'on aurait dû garder pour se le passer à soi. Tout seul.

2-Parce que réunir de bons acteurs (Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain, Richard Berry, Emmanuelle Bercot) eh bien, aussi bête que ça puisse paraître, ça ne suffit pas. C'est vrai que sans eux, ce serait véritablement un très mauvais téléfilm.

3-Parce qu'avec la crise, une comédie sur les problèmes de succession engendrés par la vente d'un appartement parisien, quand ça agace, c'est calamiteux.

4-Parce que vous savez déjà qu'une mère juive, c'est ultra-protecteur.

5-Parce que vous savez déjà que les Juifs n'ont pas tous le même rapport à leur judéité, à Israël, et que tout ça, c'est compliqué (ehhh oui - si).

6-Parce que cette "comédie chorale familiale" chez les Juifs ashkénazes aurait presque pu réussir à être digeste si elle n'avait, en définitive, accumulé les clichés, les pseudos rebondissements à base d'histoires romantiques ou romanesques auxquelles on est bien en peine de souscrire au milieu de la dépression provoquée chez les personnages par le deuil de La Mère.

7-je crois que ça suffit, non ?

Donc, même en DVD, même en location, ça ne vaut encore pas la peine.
Cela doit être pour ça que le nombre d'entrées a été calamiteux.

Rue Mandar photo © Céline Nieszawer

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire