barre horizontale




25 octobre 2013

Le plus drôle de McSweeney's : Galdor, personnage de Tolkien ou meuble Ikea ?


Voilà, ce livre-là, je le voulais. Je sentais que j’allais rire, que ce serait fin, élégant, et simultanément que ça serait complètement barré. Il a fallu qu’on me sorte le dernier d’un dessous de table à la librairie Compagnie. C’était un bon début pour un contact avec une anthologie pareille, de textes choisis parce que refusés ailleurs, trop bordeline, trop originaux, trop irrespectueux.
 
Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de passer devant cette couverture, devant ce collage ultra-réussi. Dans ce cas-là, sûrement, vous vous êtes approchés, vous avez touché l’ouvrage, un poche chic conçu comme un beau livre -couverture cartonnée renforcée, papier de qualité, graphisme sophistiqué- et ri à la quatrième de couverture.
 
À vous je n’ai rien à dire car après ça, vous ne pouviez pas ne pas emporter « Le plus drôle de McSweeney's » avec vous, pour continuer à vous bidonner, entre références tradi et d'autres piochées aux cultures plus populaires, notamment la SF.
 
Exceptionnellement, je vais donc intégralement citer la quatrième de couverture. Ce n’est pas mon habitude, mais vous allez comprendre…Il y a des choses qui ne se résument pas.
En avertissement, je citerai les mots de Dave Eggers, le fondateur de la déjà légendaire revue littéraire (elle a été créée en 1998 à San Francisco) : «Vous allez être envahis par une telle joie que vous risquez d'avoir envie de vous cogner la tête contre un mur dans le jardin.»

Donc, cette 4ème : 

«Vous avez toujours rêvé de savoir :
Comment Jean-Paul Sartre répondait à ses interlocuteurs lorsqu'il travaillait au standard des urgences de la police ?

Ce qui se passe dans la tête de Robert Plant pendant les solos de Jimmy Page ?

La vérité sur le séjour de Jorge Luis Borges chez les scouts ?

Ce qui se passe dans l'atelier d'écriture d'Homer Simpson ?

Quels sont les rapports qu'entretient Winnie l'Ourson avec ses collègues de bureau ?

Ce qu'on peut faire à Denver, Colorado, quand on est mort ?

Ce que révèle Noam Chomsky dans son commentaire audio du Seigneur des anneaux ?

Ce que montre un examen détaillé du broyeur d'ordures de l'Étoile de la mort de La Guerre des étoiles ?

Quels sont les dix plus mauvais films de tous les temps, selon Ezra Pound ?»

Voilà. Sachez que les auteurs apportent des réponses désopilantes, que leur humour est extraordinaire, très Woody Allen, je suis certaine qu'il doit adorer ; et qu'à côté, les Boloss des Belles lettres peuvent vraiment aller se rhabiller. Alors, oui, c'est peut-être moins accessible. Mais certaines contributions sont copiées, comme le quizz qui propose de décider si les noms à suivre sont ceux de personnages de Tolkien ou de meubles Ikéa.
A noter qu'un bel ouvrage comme ça, ça s'achète pour soi, mais aussi pour offrir (Noël, déjà dans deux mois...).
 

3 commentaires :

  1. Bravo, maintenant j'ai envie de le lire ! Comme si j'avais le temps ! ;-) Je l'ajoute dans ma liste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage des ouvrages collectifs c'est que tu peux lire une contribution un jour, y revenir... Certaines font une page !

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison. Comme un petit chocolat en fin de repas avec son café. Je le mets au sommet de ma liste de bouquins à lire. :)

      Supprimer