barre horizontale




24 décembre 2013

Pop redemption : la blague par le black métal

« Pop redemption » est le genre de film qui se ratatine en salles parce que les spectateurs sont d’une frilosité totale à l’égard de tout ce qui peut comporter un gramme de heavy métal, même enrobé d'autodérision et de fun 70's. Alors que ces mêmes spectateurs ne se sont pas privés pour voir des films de potes/d'amitié virile plus ou moins mauvais ces derniers mois (on ne citera pas de noms…), cette comédie a été littéralement éjectée des désirs de salle obscure en moins de deux (semaines de juin).

Et pourtant, c’est Noël, en conséquence je vais être sympa et rétablir la vérité pour la sortie DVD : même si beaucoup d’ingrédients dans cette composition cinématographique apparaissaient de prime abord assez improbables, à commencer bien évidemment par Julien Doré en métalleux dépressif et égocentrique, c’est réussi.
C’est réussi parce que le film de Martin Le Gall ne se prend pas une seconde au sérieux, invente une star caricaturale en croisant Ozzy Osbourne et Alice Cooper et sur la base d’une intrigue tirée par les cheveux longs des métalleux propose un divertissement plutôt original.
Encore fallait-il aller contre ses préjugés...
 
Reprenons. Les Dead MaKabés s'apprêtent à effectuer leur tournée annuelle, ce qui pour un groupe de métal extrême français revient à payer ses frais de déplacement afin de se produire sur une petite scène d'un festival paumé. Mais l'unité du groupe vacille. Il est difficile, la trentaine arrivant et le succès n'arrivant pas, de maintenir la flamme du rock.
Les musiciens se sont lassés, alors que le chanteur et leader, incarné par Julien Doré donc, y croit toujours comme au lycée. Il faut dire qu'il n'a que ça - et sa mémé malade.


 Là dessus, coup de théâtre : les chevelus hésitant à briser les rêves de gloire de leur chanteur pénible sur la route qui les mène fort fort loin, le Hellfest propose aux Dead MaKabés une courte apparition sur la grande scène du festival de Clisson. Plus question de reculer : la tournée doit se faire,... et la mécanique de la comédie peut s’enclencher ! Les membres de cet éminent groupe de black métal vont se retrouver à se planquer dans une grange après un concert de chauffe plus que foireux, à leurs trousses une belle rousse de la police du coin mais aussi un super flic incarné par Alexandre Astier, tout cela au moment des préparatifs de la très locale fête de la fraise... 

Bien sûr, « Pop redemption » n'est pas exempt de défauts, mais était-ce une raison pour que ses qualités soient totalement boudées ? Il vaut son pesant de clous brillants et de vinyle noir !


« Pop redemption », un film de Martin Le Gall avec Julien Doré, Grégory Gadebois, Jonathan Cohen, Yacine Belhousse, Audrey Fleurot... & la participation d'Alexandre Astier - DVD Gaumont 2013

1 commentaire :

  1. C'est déjà un film que j'avais envie de voir à sa sortie même si je n'en ai pas eu le temps. Je le regarderai dès que j'en aurai l'occasion. Bises

    RépondreSupprimer