barre horizontale




21 avril 2014

Imogene : un acrostiche pour la sortie en DVD

Imaginez une jeune femme new-yorkaise, qui a eu de l’avenir, mais qui en manque drôlement au moment où débute le film.
Malgré l’obtention d’une bourse prestigieuse, Imogene n’a jamais écrit la pièce qui devait lancer sa carrière.
Originaire du New Yersey, c’est là qu’elle est renvoyée après l’échec de trop, qui fait déborder la coupe de champagne au goût déjà amer. «Young adult» avec Charlize Theron n’est pas loin.
Galvanisée par sa rencontre avec un flic étrange, la mère de l’héroïne héberge ce samouraï bizarre. Sa fille y voit une preuve de plus de l'incongruité de sa génitrice qui l’a toujours agacée.
Emue par ses retrouvailles avec son frère décalé, toujours enfermé dans sa bulle anxiogène, Imogene veut néanmoins repartir immédiatement et reconquérir la Grosse Pomme.
New-York voudra-t-elle d’elle à nouveau ? Un musicien ringard, jeune locataire imprévu de la maisonnée, pourra-t-il l’y aider ?
Et l’on découvrira quel jeu des apparences est le plus trompeur... Si cette comédie peut être prévisible, elle est néanmoins une agréable synthèse des influences Sundance et Apatow. Quelques accents de désespoir générationnel rappellent le terrible «Dark horse», atténués par une morale optimiste, voire gentillette.
 

 «Imogene», un fim de Shari Springer Berman et Robert Pulcini avec Kristen Wiig, Annette Bening, Matt Dillon et Darren Criss - DVD Zylo 2014

8 commentaires :

  1. Très belle idée ton article en forme d'acrostiche ( je ne connaissais pas trop le terme quand tu m'en as parlé en com :o)... oui le film a un coté un peu gentillet dans son dénoument et aurait pu etre plus poussé dans sa folie mais il se regarde avec grand plaisir...bonne journée à toi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien chipoter un peu quand on critique ;)

      Supprimer
  2. Si je ne suis pas particulièrement attiré par ce film, j'adore ton article sous forme d'acrostiche !

    RépondreSupprimer
  3. oh, oh...ça ne rappelle-t-il pas Frances Ha?..

    RépondreSupprimer
  4. Ah! Frances Ha...Je dois avouer ne pas avoir été emballé (hormis par la base du personnage), Blue Jasmine non plus d'ailleurs. Et à la lecture des deux articles (Celui-ci et Darkhorse), mon envie penche plus vers le second.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ni l'un ni l'autre, Imogene étant d'abord dans un âge intermédiaire entre Frances et Jasmine. Ensuite, le film se veut beaucoup plus simple que l'un et l'autre, et plus drôle aussi. Enfin, si on veut vraiment trouver des ressemblances, on peut dire que ce sont des personnages féminins qui se cherchent dans un monde en crise. Mais c'est large ;o)

      Supprimer