barre horizontale




20 août 2014

Patience de John Coates, de l'importance du sexe et des liens du mariage

Au tout début du récit, Patience, femme au foyer exemplaire écoute tranquillement son frère lui révéler la liaison entretenue par son mari. Patience est stupéfiée par les explications de Lionel à propos d’Edward : une autre femme réclame ainsi l’accomplissement de son propre devoir conjugal, celui-là même qu’elle subit depuis sept années avec une grande résignation !

photomontage © vivelaroseetlelilas

Dès cette accroche hilarante pour qui apprécie l’humour anglais, j’ai su que cet ouvrage serait un moment de lecture délectable. «Patience» de John Coates a été réédité cet été dans la nouvelle collection «Vintage» des éditions Belfond.
Avec bonheur, nous pouvons, nous, lecteurs du XXIème siècle redécouvrir ce bref chef d’œuvre d’humour british publié en France pour la première fois en 1957 chez Grasset. Patience, qui avait donc un prénom prédestiné, découvre quasi simultanément l’infidélité de son mari et les joies de l’amour charnel qu’elle n’avait jamais expérimentées auparavant.
Le galant, Philip, pianiste de son état, est fort amoureux et souhaite de tout cœur épouser sa belle et désirable maîtresse. Mais c’est oublier qu’elle est une fervente catholique…
Grâce à l’aide d’Helen, sa sœur adorée, Patience s’émancipe progressivement de sa docilité et elle finit même par réussir, en un cas de force majeure, à jouer les garces.

«Si tu n’avais pas été une aussi bonne épouse, mon ange, nous n’aurions pas eu tous ces embêtements. Edward voudrait simplement se débarrasser de toi par n’importe quel moyen.»

 Le récit, interdit lors de sa parution en Irlande, fut sans doute terriblement subversif en des temps qui paraîtront au lecteur aussi lointains que prudes. Néanmoins ce qui n’a pas pris une ride c’est l’humour délicieusement irrévérencieux de l’auteur.
A lire et relire - même si c’est Péché !

«Patience» de John Coates - Belfond Vintage 2014

4 commentaires :

  1. Je retiens, et j'adoooore tout de l'humour anglais ! Alors je dis oui, et je ris déjà du court résumé !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce livre ! Je l'ai trouvé drôle, incisif et délicieusement irrévérencieux. J''espère que Belfond rééditera d'autres trésors de ce genre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire en humour anglais ? Moi aussi j'aimerais bien ! Dans ma PAL dans la même collection j'ai Le lys de Brooklyn, mais ça ne devrait pas être le même style ^^

      Supprimer