barre horizontale




18 octobre 2014

Rentrée littéraire 2014 #8 : Adrien Bosc, Constellation

C’est une constellation qui brille à de nombreux firmaments, ceux de listes de nominés de prix littéraires prestigieux (toujours dans la course pour l'Interallié, pour le Grand Prix du Roman de l'Académie française, ayant fait partie de la première sélection du Renaudot et du Goncourt…).
 
 
 
 Le projet d’Adrien Bosc, avec cette «Constellation», redonner vie aux morts de la catastrophe aérienne du 27 octobre 1949, ne m’aura paradoxalement que d’autant plus fait sentir leur irrémédiable perte. Peut-être était-ce, après tout, le véritable projet du livre : dire l’injustice du foudroiement de carrières aussi différentes que celles du boxeur Marcel Cerdan ou de la violoniste Ginette Neveu, les espoirs broyés de bergers basques enthousiastes, la jeunesse brisée une seconde fois d’une étudiante en Droit, montrer la fin aberrante de Résistants héroïques ayant survécu au pire et succombant à un simple vol commercial…

L’éditeur affirme que l’auteur s’attache au déroulé des faits, c’est vrai, aux causalités de l’accident, c’est vrai également, et assez technique ; mais ce sont surtout les résultats de l’enquête sur les hommes et les femmes présents à bord (personnel navigant, passagers), qui constituent l’essentiel de ce petit ouvrage.

Mais voilà, le style d’Adrien Bosc, journalistique à l’extrême, dépouillé, froid comme une carlingue de tôle, ne m’a pas remuée. Autant de vies qui s’achèvent tragiquement, je m'attendais à une certaine émotion. J’ai ressenti au contraire une certaine honte à bâiller à la lecture de ce catalogue de destins déchiquetés en cadavres éparpillés…
Ce n’est qu’à la fin du livre, au moment où l’auteur s’autorise quelque lyrisme ; qu’il joue à St Exupéry, à Cendras, que j’ai commencé à ressentir quelque chose. Quel dommage que ce fût la fin !
 
«Constellation» fait partie des Talents Cultura 2014, qui récompensent chaque année plusieurs premiers romans. Il a reçu le Grand Prix du roman de l'Académie française.

«Constellation» d’Adrien Bosc - Stock 2014

Ici, toutes les critiques de la Rentrée littéraire 2014.

7 commentaires :

  1. Je pense que j'avais déjà lâché à la fin. Je ne savais pas que ce roman était nominé pour tant de prix prestigieux. Je ne comprends pas bien...il y a tellement de très bons premiers romans cette année (bien plus frais et agréables car moins noirs que ceux d' écrivains confirmés d'ailleurs).
    J'ai tellement entendu d'histoires de crashs Air France que je suis peut-être désensibilisée mais je n'ai ressenti aucune émotion et trouvé aucune profondeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai été un peu surprise de la récurrence du titre, au moins dans le premières sélections… On verra les palmarès finaux !

      Supprimer
  2. Ah zut, j'attends ce livre que je vais chroniquer dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire Price Minister... On verra s'il me plait plus qu'à toi! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie a eu le même ressenti que moi, mais peut-être le liras-tu autrement, de ton côté, … ou pas ?

      Supprimer
  3. Celui-ci, je me mors les doigts de ne pas l'avoir choisi dans ma sélection cultura ! :) Mais je vais vite y remédier en allant à la librairie ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement comme tu l'as lu dans ma critique je n'ai pas été enthousiasmée,... j'attends ton avis de lecture alors, puisque tu sembles alléchée ;)

      Supprimer
  4. je suis contente de lire (enfin) une critique qui rejoigne mon sentiment, tant j'avais l'impression d'être la seule à m'être ennuyée ferme (je ne l'ai pas fini). NI le fond ni la forme ne m'ont intéressée, interpellée, alors que l'idée de départ m'avait semblée séduisante.

    RépondreSupprimer