barre horizontale




9 février 2015

Sortie de boîte, une nouvelle qui sonne comme du Renaud

Jacques a dix-huit ans, on n’est pas sérieux quand on a dix-huit ans, pas de travail et rien d’autre à faire qu’errer sur les routes de campagne qui entourent son petit patelin. Des routes qui mènent et ramènent à «la seule boîte valable». Un samedi soir, sortie de boîte, les choses se gâtent. Pas méchamment, ça aurait pu arriver avant, ça a pu arriver avant - comme un sentiment de déjà-vu, et ça aurait pu être pire.

photomontage © vivelaroseetlelilas
 
En tout cas, ça suffit pour que la mère de Jacques l’expédie chez son ex-mari. L’adolescent désœuvré est alors confronté à un nouvel environnement, chez un père qu’il avait presque oublié. Mais change-t-on d’habitudes en quelques semaines ? Jacques peut-il devenir si vite adulte ?
Peut-il se tenir à l’écart des mauvaises fréquentations, qui sont aussi une alternative au travail, qui, pour vaincre l’ennui, paraissent plus séduisantes que l’intérim ?


J’ai voulu découvrir avec cette nouvelle de Jean-Christophe Millois la collection Plein feu de chez Lattès, une collection dédiée à la forme brève inaugurée il y a deux ans. C’est une réussite avec ce texte car l’auteur renvoie le lecteur à ce qui fait la fragilité de l’adolescence, ces moments de bascule, l’emprise de la bande, l’apprentissage des limites, la reconfiguration des liens familiaux - etc.

«Sortie de boîte» raconte beaucoup, en 67 pages hautes de quinze centimètres !

«Sortie de boîte» de Jean-Christophe Millois - JC Lattès, Plein feu 2015

6 commentaires :

  1. le genre de post où on veut des spoilers inside !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, j'ai au contraire bien fait attention à ce que ça ne soit pas le cas, pour une nouvelle, l'auteur m'en voudrait bien trop ;) Et bcp de lecteurs m'en tiendraient rigueur également, j'en suis certaine !

      Supprimer
  2. Faut-il ranger ce livre dans sa bibliothèque près d’Eddy Bellegueule ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une question difficile parce que répondre complètement impliquerait de dévoiler des éléments de l'intrigue. Mais l'auteur a un regard sociologique, comme Edouard Louis. Par ailleurs l'intrigue se déroule entre des villes et villages isolés, il y a une certaine intemporalité de la narration qui montre l'enclavement de ce type de territoire, enclavement général, intellectuel aussi. La conclusion est de plus laissée à l'interprétation du lecteur et pourra vous intéresser. Je vous laisse lire et juger :)

      Supprimer
  3. Intéressant comme collection pour les filles pressées. Si en plus les nouvelles sont de qualité, je prends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas encore bcp de titres mais effectivement c'est fait pour : "En proposant chaque fois un inédit dans un petit format, la collection se détache de la forme traditionnelle du recueil et cherche à s’adapter à nos vies modernes. Le temps d’un trajet, d’une pause déjeuner, d’un moment perdu, une histoire contemporaine s’offre à nous."

      Supprimer