barre horizontale




23 mars 2015

Le manifeste d'une Féministe Africaine Heureuse, Chimamanda Ngozi Adichie & concours

Lorsque la chanson «Flawless» de Beyoncé est sortie, un débat a largement agité les féministes, et plus largement, beaucoup de femmes - et de fans. En effet, le titre reprenait, en son milieu, un extrait d’un discours de la Nigériane Chimamanda Ngozi Adichie.

photomontage © vivelaroseetlelilas
 
«Americanah» n’était pas encore sorti en France, et les critiques dithyrambiques qui ont accompagné cette parution non plus. Alors que j’en étais à la lecture de mon dixième article ou post web sur cette question cruciale de savoir si Beyoncé utilisait le féminisme comme argument marketing ou pas, si elle était féministe - ou pas, j’ai réalisé, comme certains journalistes, que sans la chanson, de fait, je n’aurais pas entendu parler de ce texte, de cette femme. Que la chanteuse se trémousse fesses quasi nues dans un collant en résille ou pas se trouvait relégué au second plan. Beyoncé a un pouvoir de prescription de lecture - aussi. Enfin, je l’espère !

Les semaines ont passé mais le texte de Chimamanda Ngozi Adichie est désormais traduit, disponible en français en Folio. Il était donc logique que je m’y penche. Le format est court, celui d’une petite conférence. L’auteure nigériane va droit au but, en évoquant des situations concrètes d’inégalité des sexes dans un monde occidental qui est censé avoir digéré le féminisme de combat et dans l’Afrique qui revendique le traitement différencié entre filles et garçons. Ses souvenirs d’enfance, ses propres expériences lorsqu’elle vit au Nigéria, les confidences de ses amies américaines permettent d’évoquer des situations  symboliques qu’elle désigne avec simplicité comme des preuves de la nécessité de se préoccuper des questions de genre, toutes et tous.
La principale piste pour Chimamanda Ngozi Adichie est celle de l’éducation : «Et si, dans l’éducation que nous donnons à nos enfants, nous nous concentrions sur leurs aptitudes plutôt que sur leur sexe ?».


 J’ai trouvé particulièrement intéressante la façon dont elle revendique l’utilisation du qualificatif «féministe», qui a trop été décrié ces dernières années, et le fait qu’il n’est pas possible de de se contenter des revendications liées aux «droits de l’homme».

«Durant des siècles, on a séparé les êtres humains en deux groupes, dont l’un a subi l’exclusion et l’oppression. La solution à ce problème doit en tenir compte, ce n’est que justice.»

Dans le petit livre publié par Folio, la conférence est suivie d’une nouvelle touchante et révoltante, «Les marieuses», dans laquelle une jeune Nigériane subit un mariage arrangé avec un Nigérian expatrié aux USA.

Je vous propose de gagner deux exemplaires de ce «Nous sommes tous des féministes» en m’envoyant le nom de la femme qui vous a inspiré-e récemment !

Pour participer :

- il faut être fan de la page Facebook du blog
- envoyez-moi avant le dimanche 29 mars minuit un mail à l’adresse du blog : vivelaroseetlelilas[@]gmail.com avec votre adresse postale - et le nom sous lequel vous likez ma page Facebook, s’il est différent ! Je tirerai au sort deux participations parmi les participations complètes, et les gagnants recevront un exemplaire de l'ouvrage de la part de Folio.

Concours réservé à la France métropolitaine. 

Edit du 30 mars 2015 : Cyril et Aude ont été tirés au sort. Bonne lecture à eux ! Et merci à tous les participants, qui m'ont parfois fait découvrir des femmes extraordinaires.

11 commentaires :

  1. Je veux, je veux, je veux !! Je t'envoie un mail ASAP :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce beau concours. Americanah fait partie de mes réservations à la médiathèque.
    Et je suis vraiment curieuse de connaître ce manifeste féministe. Je t'envoie un mail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien reçu également :) J'attends ton avis sur Americanah, qui sera une de mes lectures … d'été, malheureusement.

      Supprimer
  3. Un petit message qui n'a aucun rapport avec ton article... enfin si, je vais faire un compliment à une femme (tiré par les cheveux. Il faut que j'aille me coucher). Tout ce bla bla pour dire que j'adore ta photo de profil ! On te voit pas et pourtant si, quand on te connait, on te reconnait ! :) Très belle photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce que c'est gentil ça ! Tu me fais super plaisir :) Et tu as vu, j'ai résolu mon pb d'image. C'était malin de t'en avoir parlé, après ça a fait son chemin !

      Supprimer
    2. C'est ce que je me suis dit. Quelque fois il suffit de parler à quelqu'un et après le cerveau fait le boulot (à peu près) tout seul ;)

      Supprimer
  4. Mince, je viens de remarquer que le concours est réservé à la France Métropolitaine...Tu peux donc ignorer ma participation...Mais ça ne remet pas en cause ce que j'ai écrit dans mon mail ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir,

    Un grand merci à vous pour ce concours! Je vous ai envoyé ma participation :)
    Excellent weekend!

    RépondreSupprimer